Vous êtes ici

Historique de la Commune de Lomé

  • Sharebar

Présentation de la commune de Lomé

Contexte physique et historique de la commune de Lomé
Le contexte physique et historique de la ville de Lomé s’appréciera au travers des données géographiques, démographiques et économiques, mais aussi du statut juridique et de la structure organisationnelle de son administration.

Données géographiques

A sa création, la commune de Lomé était située entre la lagune au Nord, l’océan Atlantique au Sud, le village de Bè à l’Est et la frontière d’Aflao (GHANA) à l’Ouest. Aujourd’hui, elle a connu une extension vertigineuse et est délimité aux termes du décret N° 71/63 du 1er  Avril 1971 par le (GTA) Groupement Togolais d’Assurances ou Nord, l’océan Atlantique au Sud, la Raffinerie de pétrole à l’Est, et par la frontière du TOGO-GHANA, à l’Ouest. Elle s’étale sur une superficie de 333 km² dont 30 km² de zone lagunaire. 
Les prestations des services de la municipalité de Lomé dépassent de très loin les limites du Golfe et la Commune s’étend vers le Nord et à l’Est de la Ville. Lomé est une ville essentiellement commerciale et industrielle. Elle abrite une zone Franche.
Le site de Lomé présente deux parties séparées l’une de l’autre par un cordon lagunaire qui traverse la ville de l’Est à l’Ouest (annexe 1). Cette lagune est formée de trois lacs : le lac Est, le lac de Bè et le lac Ouest reliés entre eux par un canal de régulation équipé de stations de pompage pour assurer l’équilibre du niveau des eaux.
La vieille ville ou ville basse est située au Sud. Elle est formée du cordon littoral relativement plat, constitué d’une interminable bande de sable, et présentant deux versants : un versant maritime et  un versant lagunaire avec des pentes respectives de 2% et 4%.
La ville haute ou plateau de Tokoin au Nord est formée de terre de barre avec une altitude de 20 à 120 mètres. Elle présente un versant orienté vers le Nord avec une grande dépression de 8 à 10% vers le Sud. Lomé est caractérisée par un climat équato-guinéen marqué par deux saisons de pluies et deux saisons sèches. Le régime pluviométrique varie de 900 à 1300 mm d’eau par an. La température varie en moyenne entre 21° et 30°C .

Données démographiques

Sous l’influence d’une forte démographie, la ville connaît une extension vertigineuse vers le Nord et l’Est débordant largement ses limites officielles, en dépit du manque d’infrastructures et équipements collectifs de base nécessaires aux populations.
Le taux d’accroissement démographique varie entre 4,5% et 7,5%, de 1960 à nos jours. De 3.000 habitants en 1900, la population de Lomé est passée à 85 000 habitants en 1958, 185.000 en 1970, 375 000 en 1981, 500 000 en 1985, 700 000 à 750 000 en 1990. Au quatrième recensement général de la population et de l’habitat de novembre 2010, la population de la Commune de Lomé est estimée à environ 750 757 d’habitants selon la Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale.

Données économiques

Cette croissance est due à l’accroissement naturel de la population urbaine et à l’exode rural massif. En effet, de par ses infrastructures (port, aéroport, équipements privés et collectifs, etc…) et son importance sur le plan économique, Lomé constitue le plus important pôle d’attraction économique où convergent diverses couches sociales à la quête du mieux-être. Elle concentre plus de 75% des industries du Togo.
Lomé accueille l’essentiel des activités économiques du Togo avec une très forte prédominance du secteur informel sur le secteur moderne. L’activité commerciale est particulièrement tenue par les femmes qui monopolisent la vente des tissus imprimés de grande qualité.

Statut juridique et aspect organisationnel 

Depuis le vote de la loi du 11 février 1998 portant décentralisation au Togo, Lomé  est une collectivité décentralisée dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière.
L’autonomie financière se traduit par la capacité de l’administration locale à générer elle-même les ressources financières nécessaires à  son développement.
Acteur principal du bien-être des populations au côté de l’Etat, la commune de Lomé à l’instar des autres communes du Togo est chargée de la promotion du développement local, c’est-à-dire de la fourniture des infrastructures, équipements collectifs, services de base et de proximité nécessaires à l’assainissement du cadre de vie des populations et au développement des activités.

Type:

Catégorie Menu: